All Posts By Angelo Di Genova

Que voir, quoi visiter à Osaka ?

Par Posted on 5 min lecture

La question magique. Que visiter à Osaka ? Est-ce vrai qu’il n’y a rien à faire ? Rien à voir ? Bien sûr que non !

La réponse à cette question mérite plus de place que le simple espace d’un article perdu sur le net. Car Osaka est une ville trop souvent prise à la légère. Il y a trop à dire pour rectifier en quelques lignes des idées reçues profondément ancrées.
Malheureusement, les personnes à qui l’on confie la mission de parler de cette ville ne font, pour la plupart, que répéter ce qui se dit déjà. D’autres continuent de colporter sans spontanéité toutes les conneries affirmant qu’Osaka c’est que du béton, qu’il ne reste rien de l’architecture traditionnelle suite à la seconde guerre mondiale, qu’il n’y a aucun attrait touristique et historique, que ce n’est que frénésie et effervescence dans une grande métropole inhumaine uniquement et bla bla bla, paroles que j’écris bien au chaud depuis mon apart en France.

Alors, puisque ce blog offre à la ville d’Osaka sa plus belle place en France (pas difficile me direz-vous ^^), je vais au moins vous dire ce que l’on trouve plus ou moins déjà à son sujet. Perso, je ne suis pas vraiment fan des listes en tout genre car j’ai l’impression que ça contribue à faire voyager tout le monde de la même manière.

Mais, je vais donc quand même vous lister les choses à voir de la partie émergée de l’iceberg, bien que ma vraie spécialité soit plutôt la partie immergée. Pour en bénéficier, deux solutions :

  • vous campez pendant 2 mois à Osaka pour quadriller la ville au hasard afin de trouver les coins sympas
  • vous faites appel à mes services pour une visite guidée à Osaka

KITA (Umeda et environs)

  • La gare JR : un complexe de sport avec piscine, un cinéma, 2 department store, 2 centres commerciaux, un pokemon center, des terrasses, un potager et . . . des trains aussi histoire de justifier le mot « gare ».
  • Le départment Store Hankyu : un incroyable complexe qui ferait passer nos Galleries Lafayette pour de vulgaires épiceries.
  • Le Sky Building : un vertigineux building en forme d’arche. Âme sensibles s’abstenir ! Lire l’article

LE CHÂTEAU D’OSAKA
Il paraît qu’il ne vaut pas le coup. Ha bon ? Ben, moi je vous invite à aller le voir de vos propres yeux. Et si vous aimez l’histoire du Japon, ne vous gênez pas pour aller visiter son musée à l’intérieur.
Il est pas authentique vous dites ? Ok. Mais les châteaux entièrement authentiques au Japon se comptent sur les doigts du pouce. Si vous voulez voir des châteaux 100% authentiques, va falloir emprunter la dolorean de Marty 🙂
Lire l’article sur le château

L’AQUARIUM KAIYUKAN
Face à la mer dans la baie d’Osaka, un des plus importants et impressionnants aquarium du monde. Rien que cela. J’en parle ici

MINAMI (Shinsaibashi, Namba)
Le quartier central de la ville, animé, contrasté et plein de secrets. Plein de choses à sentir, voir, goûter et acheter.

  • Amemura : le village de la culture populaire et de la jeunesse déjantée. Lire l’article
  • Shinsaibashi : de très grands magasins et des tout petits.
  • Namba : un quartier central où s’agglutinent d’innombrables magasins et restos . . . mais pas seulement.
  • Doguyasuji : une ruelle dédiée à tout ce qui tourne autour de la cuisine et tout ce qu’il vous faut pour ouvrir votre propre resto
  • Dotonbori : le coin le plus connu de la ville qui doit son nom à une rivière. Ce n’est pas un énième quartier animé, illuminé tel qu’on peut le voir à Tokyo. Non !  Ici, l’ambiance est unique. Aucun autre endroit au Japon ne jouit d’une telle ambiance.
  • Namba Parks : une architecture incroyable pour ce centre commercial entre shopping et forêt en terrasse.

LE SHI TENNO-JI
Le plus vieux temple bouddhiste officiel du Japon dont je parle ici.

DEN DEN TOWN
Le quartier de l’électronique, du manga, du jeu-vidéo et de tout ce qui touche à l’univers otaku. Lire l’article

LE PARC MÉMORIAL DE L’EXPOSITION UNIVERSELLE DE 70
La première exposition universelle en Asie a eu lieu à Osaka en 1970. Symbolisé par la tour du soleil, ce parc est aujourd’hui apprécié pour son musée de l’ethnologie ainsi que pour son jardin japonais.

SHIN-SEKAI
Encore un quartier populaire où l’on se sent vraiment à Osaka. Inimitable en plus d’être le temple du Kushi-katsu ! Lire l’article

LE SUMIYOSHI TAISHA
La sanctuaire central de tous les Sumiyoshi du Japon fondé en l’an 211.

TENJINBASHI-SUJI
La plus longue galerie commerçante couverte de tout le Japon (2,6 km), qui mène aux portes du sanctuaire Tenmangu.

LE PARC DE NAKANOSHIMA

  • L’Osaka Public City Hall : un vieux bâtiment de style Néo-renaissance.
  • Le Musée des céramiques orientales : joli bâtiment et belles expos.
  • Le parc : au coeur de l’île de rivière. Un lieu extrêmement agréable.

LE MUSÉE DES VIEILLES FERMES TRADITIONNELLES
Le premier Musée en plein air du Japon. Une alternative pas chère et sans touristes du village de Shirakawa-go.

LA DISTILLERIE DE WHISKY DE YAMAZAKI
La première distillerie de whisky du Japon aujourd’hui gérée par Suntory. Visite et dégustation gratuite.

LE MUSÉE NISSIN DU RAMEN INSTANTANÉ 
Musée en l’honneur de Momofuku Ando, le génial inventeur des nouilles instantané. Une découverte qui a révolutionné l’Asie.

………………………………………………………………

Si vous pensez que tout les attraits touristiques d’Osaka se trouvent listés ci-dessus, vous vous trompez. Ça c’est ce que vous lirez dans de nombreux guides.

Il y a donc tout une vie qui se déroule à Osaka. Son urbanisme, ses jardins, ses buildings audacieux, ses musées, sa riche histoire, ses quartiers villageois, calmes et bordés de maisons traditionnelles, son dialecte, ses spots plein de cerisiers pour le hanami, son incroyable gastronomie, ses entreprises, ses inventions et inventeurs, ses matsuri, ses aspects pas cher, sa culture locale menée par le théâtre traditionnel de marionnette Bunraku, ses particularités, sa campagne toute proche à côté des montagnes l’encerclant, sa position géographique avantageuse ainsi que ses chaleureux habitants.

Osaka est une ville à dompter, certes, mais je suis là pour vous aider à y arriver avec les Osaka Safari. N’hésitez pas à réserver ces journées photogéniques, humaines et culturelles. Personne jusqu’à présent n’a jamais regretté de passer quelques journées à Osaka avec moi. Pas de doutes qu’il devrait en être de même pour vous.
On pourra découvrir ce qu’il y a sur scène mais aussi derrière le rideau. On pourra vivre aussi et pas seulement voir des choses. Vous serez des privilégiés. Vous serez de vrais voyageurs. Mais attention, une journée sera loin d’être suffisant pour la ville en elle-même ^^ Et je ne vous parle même pas des environs.

Au passage, n’hésitez pas à (re)lire également cet article posté en 2012 :
Pourquoi visiter Osaka quand on a déjà vu Tokyo ? 

Prospection pour les Osaka Safari

Par Posted on 1 min lecture

Aujourd’hui j’ai profité du calme de cette saison point de vue boulot pour prospecter autour d’Osaka, métropole encerclée de montagnes et de campagnes toutes très proches.

20130109-175217.jpg

Je prépare de nouveaux lieux à proposer pour la version 2013 des Osaka Safari. Ces visites évoluent sans cesse et s’améliorent. Je garde certains spots bien au chaud surtout pour ceux qui veulent approfondir  leurs connaissances ou qui ont eu la bonne idée de passer plusieurs jours avec moi dans le Kansai.

20130109-175440.jpg

Aujourd’hui je suis vraiment content de mes découvertes à travers cet Osaka dont on ne parle pas. Et vous, ça vous dirait pas de suivre mes pas à travers ces jolis chemins ? 🙂

20130109-175323.jpg

 

DenDen Town, le Akihabara d’Osaka

Par Posted on 2 min lecture

Vous l’avez remarqué, ici sur Horizons du Japon on ne parle pas vraiment de la culture populaire. Mais comme j’effectue des accompagnements de voyage au Japon pour des touristes occidentaux, je me dois de connaître suffisamment les différents aspects du pays. Non, parce que Dragon Ball ça ne semble pas suffire ^^

Aujourd’hui, je vais parler donc de DenDen Town la ville électrique, en gros, le Akihabara d’Osaka. Avant de m’y engouffrer j’ai mené ma petite enquête sur le monde Otaku-Geek afin de savoir mieux décoder les lieux d’intérêts.

J’ai bourlingué à travers cet Akiba du Kansai qui semble tout de même pas mal grand vu la taille de la ville.

Surnommé Ponbashi par certains, DenDen Town se trouve dans le quartier de Nipponbashi. En terme de qualité, DenDen Town propose en gros les mêmes choses que son homologue tokyoïte. Mais il semble y avoir de meilleurs prix et, esprit d’Osaka oblige, il paraîtrait qu’on pourrait  même négocier sur certains produits. Bon courage tout de même.

À l’origine, les villes électriques étaient surtout les lieux où l’on pouvait trouver des fournitures pour tout type de bricolage. C’est ici que sont apparus les premiers vendeurs d’appareils électroménagers.

À DenDen Town, on peut encore bien apercevoir les restes de cette époque où Osaka avait souvent plus d’avance que Tokyo en matière de technique grâce à des marques locales pleine de bonnes idées comme Panasonic ou Sharp. Ce n’est donc que plus récemment que la culture manga/jeux-vidéo est apparue ainsi que l’aspect maquettes-miniatures.

Victime de son succès, Akihabara a tendance à se dénaturer un peu au fur et à mesure. Je trouve que DenDen Town garde un côté plus authentique, grâce à moins de grands magasins attrape-touristes et moins de cafés louches ^^ On peut même apprécier quelques vieilles maisons traditionnelles.

Je suis donc allé exploré le quartier en passant par le célèbre Osaka Gundam’s, les divers Super Potato du coin, le Yellow Submarine, le Melon Books, le Animate, le K-books, Softmap, le Tora no Hana. J’ai même aperçu quelques Maid Café.

Et si vous avez envie de vous déguiser en Végéta, j’ai trouvé le magasin idéal 🙂

J’ai pu discuter un peu avec un sympa vendeur ambulant de desserts japonais qui fait souvent le tour de la zone que l’on appelle ici Otaroad.

Et j’ai même découvert par hasard que DenDen Town avait une mascotte nommée Neon.

http://en.gigazine.net

Donc pour vos emplettes, DenDen Town peut s’avérer être un excellent choix. Et c’est une étape que l’on peut inclure lors de visites guidées d’Osaka bien que ma spécialité soit ailleurs.

Buée hivernale

Par Posted on 1 min lecture

Le double vitrage au Japon ? Connais pas. L’isolation thermique ? C’est quoi ce mot ? 🙂
En hiver, dans les pièces chauffées, les vitres sont envahies de condensation. Le même verre est tiraillé entre un intérieur chaud et un extérieur froid. Résultat : condensation comme dans les vitres des bus en hiver chez nous ^^
Le double vitrage évite aussi ce problème. La célèbre modernité japonaise est vraiment toute relative.

20130104-141327.jpg

Sur les routes encore en 2013 – Bonne année à tous !

Le périple dans le Kyushu arrive à sa fin tout comme l’année 2012 se termine. Pour les retardataires, voici tous les chapitres ci-dessous.

Mission D’automne Vers Kyushu
La Région D’Aso
Le Château De Kumamoto
Le Jardin Suizenji À Kumamoto
La Presqu’île De Shimabara Et Le Mont Unzen
Les Maisons d’étrangers De Nagasaki
Nomo Hantô, La Péninsule De Nagasaki

Depuis Nagasaki, je suis donc rentré à Osaka d’une traite avec un petit détour. Environ 850 km donc sur les autoroutes japonaise. J’ai beau avoir passé mon enfance sur les routes reliant Strasbourg au centre de l’Italie (1200 km), après 10 jours de guidage, ces 850 km ont été parfois un peu fatigant.

J’avais hâte de rentrer chez moi, à Osaka pour me reposer. À peine arrivé à Shimonoseki à l’extrémité de l’île de Honshu, j’ai vu le nom de ma ville sur les panneaux. Elle était pourtant très loin de là. Ça donne une bonne indication de l’importance de celle-ci dans le paysage nippon.

Les routes donc, encore et encore. 2012 a été riche en voyage, découverte et confirmation. Les visites guidées à Osaka, le boulot pour les agences locales et tous les projets en tête pour l’avenir. À présent il faut aller dans la continuité en 2013, année qui réservera à coup sûr sont lot de surprise aussi.

Je vous souhaite à tous une bonne année 2013  (un peu en avance) 🙂

Nomo Hantô, la péninsule de Nagasaki

Qu’ils soient professionnels ou amateurs, les pêcheurs sont souvent rois dans les péninsules du monde. Celle de la Nagasaki n’échappe pas à cette règle. À mesure que l’on avance dans ce bras de terre, on a l’impression de s’enfoncer dans l’océan.

Nomo de son vrai nom, la péninsule de Nagasaki fait partie de ces nombreux endroits où l’on ne croise presque jamais de touristes étrangers. En mal de nature, c’est un repli idéal depuis la ville.

Sur le bord de la route, je suis tombé par hasard sur un Meoto Iwa, des rochers mariés encordé d’un Shimenawa. On en trouve quelques-un éparpillés dans tout le pays bien que le plus connu soit à Futami dans le Kansai. Qui a dit encore dans le Kansai ? ^^

La photo du bas attire votre regard, mais attendez. Revenez sur celle plus haut. Regardez entre les deux roches, on aperçoit une silhouette bizarre à l’horizon. On dirait un énorme bateau mais c’est en réalité une île. Depuis quelques semaines elle fait parler d’elle. En effet, un passage de Skyfall, le dernier James Bond, s’inspire de cette incroyable île que l’ami Jordy connaît bien.

Pointant presque vers l’ouest, rien de mieux que de rejoindre le bout de l’île et d’attendre que le soleil s’en aille éclairer l’autre partie du globe. La lumière a assez jailli pour aujourd’hui. Il est temps d’en laisser un peu pour les autres. Je sais que la France fait partie de cette zone du globe qui commence la journée à présent, tandis que moi je la finis. C’est ainsi, au Japon, les couchers de soleil ont pour moi une signification particulière qui va au delà de la beauté de l’instant.