Les surfeurs d’Aoshima

On 2 février 2010 by Angelo Di Genova

La brise se fait forte jusqu’à devenir un souffle de vent imposant. De quoi émerveiller les jeunes gens de la région d’Aoshima à leur réveil. Chaque jour de congé, une fois les yeux ouverts, la première action est de vérifier le temps qu’il fait dehors. Une seule et unique question envahit leur esprit : Y aura-t-il assez de vagues pour faire du surf ?

La nature est ainsi faite qu’elle vous donne de l’espoir. Espoir justifié ou non. Ce matin, le vent n’est ni trop fort, ni trop faible pour prendre une décision claire. Que faire ? Tenter tout de même ?

Sur la plage, d’autres personnes ont pensé la même chose. Avec un peu de chance, une belle vague arrivera. Une seule apportera déjà plus de bonheur que d’attendre chez soi.
Le surf est un moyen de consommer ce qu’offre la région de Miyazaki qui jouit d’un microclimat très doux et de forts vents venant du Pacifique.

Non loin de là se trouve l’île d’Aoshima et son sanctuaire shinto entouré de végétations subtropicales ; presque unique à cette latitude de la planète.
Les visiteurs s’empressent de rejoindre l’île par le pont qui la relie au littoral en passant par-dessus d’étonnantes formations rocheuses.

Les pêcheurs se cachent à l’arrière de l’île.
Les surfeurs flottent dans la baie.
Une mère aide sa petite fille à marcher.
Les visiteurs prient les Dieux Shinto.

Les trains sont rares dans la région. Il est bientôt l’heure de partir vers de nouveaux horizons. Celui des surfeurs quant à lui, est toujours aussi plat. Demain peut-être.

2 Responses to “Les surfeurs d’Aoshima”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *