Et pendant ce temps-là . . . à Kyoto

Par Posted on 2 min lecture

Kyoto, Dimanche 13 mars 2011

Bilan à cette date : environ 1800 morts et disparus suite au séisme et au tsunami qui a frappé les régions du Kanto et du Tohoku.

Ici, il fait beau. Là-bas, il pleut.
Ici, les abeilles butinent les premières fleurs. Là-bas, les flocons de neige rappellent que le printemps n’est pas pour l’heure.
Ici, c’est comme si rien ne s’était jamais passé. Là-bas, c’est comme si plus rien ne subsisterait.
Le contraste fait peur. La valeur de ce simple quotidien paisible grandit avec l’impression d’être dans une région privilégiée, celle-là même qui tremblait en 1995 avec le séisme de Kobe.

Dimanche à Kyoto. Le temps splendide est idéal pour une belle promenade. Kyoto et ses temples. Kyoto et sa richesse touristique. Je la retrouve fidèle à elle-même. Mis à part quelques détails.

Les bus circulent normalement

Sur le pont de Shijo, non loin du théâtre Kabuki Minami-za, des bonzes sont installés comme toujours

Belle journée pour les motards

Un guitariste, installé près de l’entrée de la compagnie de train Keihan

À côté, 4 Japonais récoltent de l’argent pour aider les victimes :
« Please Help Something Earth Quake in Tohoku »

Les couples sont de sortie et profitent des installations prévues pour le Hanami

Les enfants jouent avec les pigeons du parc Maruyama

Les appareils photos continuent de chauffer

Une radio, diffusant les informations de la NHK, a été installée sur un trottoir par un magasin

On se photographie sous les pruniers en fleurs

Les « ema », des tablettes de voeux sont parfois dédiées aux victimes. Celle-ci, a été écrite par des étrangers

Les gens prient. Peut-être un peu plus que d’habitude . . .

Le destin semble s’être acharné contre les habitants de la région sinistrée. Est-ce juste ou pas ? La nature ne décide pas si une chose est juste ou pas. Elle fait son oeuvre sans s’en soucier. Tantôt généreuse, tantôt cruelle, on le sait, la nature ce qu’elle t’a donné, elle se réserve le droit de te le reprendre.

Ça ne vaut pas grand-chose, mais je soutiens toutes les personnes touchées par la catastrophe et espère que les choses reviendront dans l’ordre autant que possible.

Qu'en pensez-vous ? Merci de laisser un commentaire.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pas encore de commentaires