Otaru

On 26 janvier 2010 by Angelo Di Genova

Il faut parfois de la patience pour atteindre certains lieux. À travers l’hiver japonais et en allant vers le nord, la nature se fait plus forte. Pourtant, les trains continuent d’avancer et de porter leurs passagers bien au chaud. Dehors, un spectacle s’offre à leurs yeux : la mer et la neige se côtoient dans une infernale danse glaciale.

C’est à environ 50 km de Sapporo que se trouve la petite ville portuaire d’Otaru. Nous sommes sur l’île d’Hokkaido, la plus au nord et la plus froide du Japon. À environ, 1250 kilomètres de Tokyo. Ici, la température en hiver peut facilement atteindre les -20°C.

Se pourrait-il qu’un peu d’Occident soit arrivé dans cette charmante ville ?
Les entrepôts autour du canal rappellent le bon vieux continent. Comment subsistent les éléments japonais dans ce décor ?

Un bus passe sur la route enneigée. La galerie marchande laisse découvrir de petits restaurants. Un bon bol de ramen est de rigueur par ce froid. Il réchauffe le corps et le coeur.
Dehors, la neige ne cesse de tomber. Noël approche et quelques décorations ont été installées.

Il règne ici une l’ambiance d’une époque révolue. L’époque du timide début d’amitié entre le Japon et l’occident.

Symbole de cette fusion, des lumières imitent les anciennes lampes à huile sur le quai de la gare.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *