Hanabi, les feux d’artifice

Ce soir il faut se préparer. C’est le hanabi, le feu d’artifice. Comme chaque été au Japon, les villes se relayent pour organiser de grands feux d’artifice auxquels les Japonais prennent part avec une grande ferveur.

La tenue de soirée est, de préférence, traditionnelle ; surtout pour les jeunes filles que l’on voit affluer en grand nombre en yukata, un kimono d’été léger. L’été est chaud et moite au Japon mais il est avant tout très festif. Encore une fois, je ne connais aucun pays où les saisons sont aussi marquées. Que ce soit par les changements de la nature ou les activités humaines.

Les feux d’artifice ont souvent lieu près de la mer ou au bord de fleuves ou de rivières. Sur les flancs, un nombre incalculable de forains viennent animer les lieux avant le spectacle. Boissons, plats sur le pouce, odeurs de grillades, petits jeux de distraction. La foule se fait de plus en plus dense et attend patiemment que le soleil veuille bien se coucher. Beaucoup de couples sont venus profiter de la magie des danses de lumières nocturnes.

Une fois la nuit tombée, le spectacle peut commencer. Les feux d’artifice au Japon sont toujours très réussis. Du petit éclatement raffiné, au gros vacarme impressionnant, les contrastes sont maîtrisés.

Aperçu :

Et la touche japonaise est toujours là avec des feux d’artifice en forme de personnage ou de visage.

Voilà, le spectacle est terminé. Tout ce beau monde rentre calmement. La danse de lumière colorée est bien finie dans le ciel, mais continue cette fois-ci à hauteur d’homme.

Qu'en pensez-vous ? Merci de laisser un commentaire.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pas encore de commentaires