Introduction sur Osaka

Par Posted on 3 min lecture

À regarder de loin, Osaka ne serait qu’une énorme ville japonaise, pâle copie de Tokyo. A priori, rien ne devrait nous pousser à l’explorer plus amplement pour en changer son avis. Et pourtant, il y en a des choses à dire sur Osaka ; à la fois sur la ville et sur ses habitants. Aujourd’hui, je vais me simplement contenter d’une première présentation parce qu’il va m’en falloir des articles pour arriver à vous transmettre une vision plus complète de cette fascinante citée qui n’est en rien une « sous Tokyo ».

Il faut savoir que les habitants d’Osaka sont omniprésents au Japon. Cette région, le Kansai, est très populaire pour plusieurs points, notamment son dialecte, le Kansai-ben a la mélodie très marquée et souvent amusante. Ici, les gens sont réputés pour être plus « latins » que dans le reste du pays. Ils disent un peu plus facilement ce qu’ils pensent et ça se voit dans les rues. C’est dans ce climat moins figé qu’Osaka a mis au monde un nombre impressionnant d’artistes, d’inventeurs, de présentateurs télé ou de comiques « brailleurs ». Il suffit de regarder la télé japonaise pour y voir son influence.

Contrairement à l’ambiance de Tokyo, il y a un brin de chauvinisme qui entoure les habitants d’Osaka. Ils semblent vouloir marquer leur appartenance à cette région qui leur est chère. La ville est aussi connue pour sa gastronomie généreuse, notamment les Takoyaki et Okonomiyaki. Le Fugu, les Kushi-katsu, les Yakisoba, le Kitsune Udon, pour ne citer qu’eux, sont également des plats culturels ici.

         

De loin, Osaka semble moins attrayante que Tokyo. Un peu moins verte, moins entretenue. Pourtant, les endroits très agréables existent tels que les parcs entourant Nakanoshima ou les jardins du château d’Osaka. Mais aussi, les maisons traditionnelles, plus nombreuses que dans la capitale, ajoutent une dimension historique à la plus grande ville de l’Ouest du Japon.

         

Il existe aussi de nombreux petits quartiers particulièrement labyrinthiques débordant de charme désuet qui marquent fortement l’esprit des touristes occidentaux.

Je rajouterai aussi qu’il est impossible de s’ennuyer dans la capitale du Kansai et que plus je l’explore, plus j’en apprends, plus je remarque que c’est une ville avec un vrai potentiel culturel. Osaka est tout simplement une des villes qui possède la plus longue histoire du Japon.

         

Quand on vit sur place, la véritable force de la ville est sa situation géographique. Très rapidement, il est possible d’aller visiter Kyoto, Nara, Kobe, Awajishima ou le mont Koya. Rien que ça ! Un peu au sud, on atteint la région du Kii-Hanto remplie de montagnes, de plages et de temples. Au nord, la région du lac Biwa, le plus grand du Japon. En Shinkansen, on peut aussi facilement atteindre Nagoya ou Tokyo que Hiroshima ou l’île de Kyushu plein sud.

En plus de profiter de ses attraits, Osaka propose de jouïr de ce qui a toujours fait sa force depuis des centaines d’années : sa position sur les terres japonaises.

Qu'en pensez-vous ? Merci de laisser un commentaire.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pas encore de commentaires