Une mission dans le centre du Japon

On 3 juin 2013 by Angelo Di Genova

En voyage, il faut faire tout le contraire des singes de la sagesse. Ils se bouchent oreilles, yeux et bouche. Un voyage c’est avant tout une expérience sensorielle qu’il faut savoir cueillir.

Je reviens tout juste d’une mission à travers le centre du Japon. Depuis Tokyo sur les routes de montagne de l’île de Honshu et à travers des villes relevant chacun de petits joyaux disséminés ça et là.

Première étape à Nikko et son célèbre sanctuaire Toshogu en l’honneur de défunt Tokugawa Ieyasu. Un sanctuaire shinto plus que particulier tant son style s’éloigne des standards de l’archipel.

Ici, l’idée est d’en mettre plein la vue et c’est réussi. Mais comme pour le Pavillon d’or, ces monuments ne sauraient représenter la réalité graphique de l’âme esthétique japonaise.

Petit détour pour aller photographier la cascade de Kegon dans les montagnes environnantes de Nikko. Moi qui ait visité l’Islande, où la démesure est omniprésente, les petites cascades nippones ne me font plus grand effet 🙂

Direction Matsumoto et son château, un des plus jolis et authentiques du pays. On le voit souvent de jour. Cette fois-ci, je vous le présente de nuit, tigré de noir et blanc.

Puis, Kanazawa, une ville riche en culture et en histoire. Une des rares villes de ce pays à pouvoir vraiment supporter la comparaison avec Kyoto sur certains points en terme de raffinement et d’esthétique. L’incontournable du coin, c’est le jardin Kenroku-en dans les hauteurs de la ville.

On s’est engouffré ensuite dans les Alpes japonaises où l’on a pu voir les dernières neiges au sommet des montagnes.

Enregistré au patrimoine mondial de l’Unesco, le village de Shirakawa-go est toujours aussi photogénique malgré la présence grandissante des touristes.

Beaucoup connaissent la route du Tokaido, mais j’ai un petit faible pour sa voisine, celle de Nakasendo. Là-bas, les villes-étapes (shukuba-machi) n’ont parfois que peu changé depuis l’ère Edo.

Le matin est propice aux balades entre ces maisons de bois. Et avec un peu de chance on peut même apercevoir les postiers de la vallée de Kiso qui perpétuent les traditions vestimentaires d’il y a plusieurs siècles.

Retour à Tokyo mais en passant d’abord par Kamakura pour une dernière photo de son bouddha de bronze. Je ne l’avais pas vu depuis 2006. Aujourd’hui, je me rend compte qu’il est quand même de moins bonne facture que celui de Nara, qui lui est beaucoup plus ancien. En revanche, le fait qu’il ne soit pas à l’intérieur d’un temple le rend peut-être plus photogénique.

C’était étrange de revenir à Tokyo après 2 ans. J’en ai profité pour revoir certains amis et dire coucou à David Michaud !

5 Responses to “Une mission dans le centre du Japon”

  • Effectivement de mémoire je crois que le Bouddha de Kamakura doit faire 13 mètres là où celui de Nara en fait 16. Ils ne représentent pas le même Bouddha d’ailleurs, à Kamakura c’est Amida et à Nara c’est Roshana.
    Celui de Kamakura était sous un temple autrefois mais ce a été détruit par un tremblement de terre ou un incendie je crois.
    Mais ça lui donne un certain charme d’être à l’air libre. Je le préfère à celui de Nara.

    Joli voyage en tout cas, le village Shirakawa-go et la route de Nakasendo me donnent bien envie d’y aller un jour.

  • Bonjour/bonsoir.

    Sympathique cette petite mission, dites-moi. ^^

    Juste une petite question technique. Le panoramique du sanctuaire Toshogu, c’est un objectif panoramique de ton appareil ou tu l’as retravaillé après coup?

    En tout cas, encore de belles photos, aussi bien e jour que de nuit.
    Mais à qu’elle heure c’était, il n’y a (presque) personne à Kamakura? ^^

    • Mon appareil possède une option pour faire des panoramiques automatisés. C’est très pratique !
      Dans la mesure du possible j’essaie de faire les visites de lieux très connus en fin de journée, ou au tout début.
      Kamakura ou encore Nikko, il n’y a presque personne sur mes photos ^^

  • Bonjour,

    Je suis en train de préparer un voyage au Japon et ton blog est une mine !
    Petite question : combien de temps a durée cette petite mission dans le centre ? Pour estimer un peu ce que je peux espérer faire en combien de temps.
    Sachant que je serai en transports en commun… Tu étais en voiture ?

    Merci d’avance !

    • Bonjour à toi !
      Cette mission a duré 10 jours. Mais attention, j’étais en voiture. Il n’y a pas de temps prédéfini pour faire les choses. Tout dépend de ta manière de voyager. Tu peux faire ce circuit en 6 ou 18 jours.
      Pour estimer au mieux, tu dois simuler tes trajets avec des sites comme Google Map et Hyperdia. Mais attention, ça ne sert à rien de courir dans tous les sens. De toute façon, tu ne pourra jamais tout voir en un voyage.
      Bon voyage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *