Premier contact avec les esprits d’Obon

On 20 août 2012 by Angelo Di Genova

La croyance voudrait que pendant Obon (mi-août), exceptionnellement, l’esprit des défunts retourne aux côtés de leurs proches dans la maison familiale.

Un soir très orageux le 13 août. Des pluies fortes qui animent la nuit.

On sait que les âmes repartent le 16 août. Départ symbolisé par les Okuribi de Kyoto, des montagnes que l’on enflamme avec des feux en forme de Kanji. Le plus connu étant le Daimonji en forme de 大.

Moi, pour ces vacances d’Obon, j’ai passé quelques jours dans la maison de la belle famille. C’est la première fois que j’y reste la nuit pendant cette période de réunion familiale entre ici et l’au delà. J’étais donc dans cette maison que je connais très bien mais cette fois-ci plus occupée que les autres fois. C’était mon premier contact avec les ancêtres qui reviennent chaque année et je ne savais pas s’ils allaient m’accepter, moi le nouveau, moi l’étranger.

Il arrive que les Japonais parlent d’évènements inhabituels pendant Obon. Des voiles blancs qui flottent au sommet de maisons la nuit, des bruits, des murmures, des sensations de présence. Mais rien de jamais inquiétant car on parle ici de retour d’esprit bienveillants.

La nuit du 14 août, dans la chambre où je dormais, un appareil électrique éteint s’est allumé tout seul en plein milieu de la nuit sans que personne ne le touche. Cet appareil, je ne l’avais jamais vu allumé auparavant.

Je ne crois pas aux phénomènes paranormaux mais les faits sont là. Et lorsqu’on est à moitié endormis et que ça arrive, dans le noir, les yeux éblouis par une lumière inhabituelles, pendant Obon, on se pose sincèrement des questions. Pour les Japonais à qui j’en ai parlé, il leur semble que l’électricité soit un des éléments les plus sensibles aux phénomènes mystérieux. Moi, je reste sceptique mais tout de même. Comment un appareil peut-il s’allumer tout seul ? Et pourquoi pendant Obon et pas le reste de l’année ?

Obon n’est pas un évènement à prendre à la légère et il semblerait que la plupart des Japonais y croient sans trop savoir pourquoi. Pourtant, j’imagine la tristesse de certains esprits revenus à la maison alors que cette dernière est vide parce que ses membres sont allés passer quelques jours en vacances. Les esprits reviennent au foyer pendant que les hommes en sortent pour s’entasser dans les embouteillages.

En tout cas, mon premier Obon en famille s’est déroulé sans encombres. L’étranger que je suis n’en est probablement plus un . . .

4 Responses to “Premier contact avec les esprits d’Obon”

  • Bonjour / bonsoir.

    Ah ces Japonais, quels farceurs. Champions de l’électronique, un petit circuit minuterie sur l’alimentation de l’appareil en question, et hop.

    Oui, je sais, c’est moins poétique, romantique, mais bon. Serais-je trop cartésien?

    En fait, ce qui serait intéressant, c’est de savoir à quel jour du calendrier « traditionnel » japonais correspond le 15 août du calendrier occidentale.
    Je vais peut-être me pencher dessus.

    Sans transition, jolie photo de sanctuaire la dernière photo. Je l’aurais bien vu retravaillé en HDR.

    • Bonjour,
      Ha ha ! Tu es effectivement très cartésien ^^
      Pas de farce, c’est sûr. Juste une partie d’ombre sur un phénomène étrange comme il peut y en avoir souvent dans la vie.
      Il y a probablement une raison logique à tout ça mais j’aime me laisser porter par le mystère de cet instant. C’est plus joli de rester dans le flou.

      Concernant la photo, je pense justement qu’elle est bien parce qu’elle reste sombre. Des zones presque noires qui nous forcent à y voir ce que l’on veut. Le HDR ne permet pas cela. Et si j’utilise un peu de temps en temps cet effet pour équilibrer la luminosité d’un cliché, je ne suis pas un grand fan de la chose lorsqu’elle est trop prononcée 🙂

  • Belle histoire que j’ai avalé « eh!oui! j’avais la bouche grande ouverte » du début à la fin.Fascinant! cet appareil qui se rallume, étrange !j’y crois puisque tu me le dis.La farce est impossible ne serait-ce par le fait que les Japonais y croient à « Obon », c’est sacré, on ne badine pas avec l’esprit des défunts.Le fait est là et Angelo n’est pas un illuminé « sans jeu de mot ».A propos d’illuminé tu as eu raison de laisser la photo du santuaire tel quel.De plus ainsi elle est en accord avec ton récit et laisse la place à l’imagination
    Conclusion:Si, il est vrai que pendant Obon l’esprit des défunts retournent dans la maison familiale toi l’importé tu en as eu et vu la manifestation,alors, c’est un signe fort… tu fais réellement partie de la famille.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *