Les « Yatai » de Fukuoka

On 27 mars 2010 by Angelo Di Genova

Fukuoka, plus grande ville de l’île méridionale de Kyushu est célèbre pour ses yatai. Sortes de petits restaurants ambulants placés aux détours des rues et boulevards ou le long des trottoirs.

La spécialité locale est le bol de Tonkotsu Ramen. Pâtes fines, bouillon blanc à base de porc et saveurs aillées. Une institution dans la région. En plus de tout ça, sont servi brochettes, oden, salades, fritures et autres mets plus ou moins populaires mais toujours en concordance avec l’ambiance des lieux.

Vapeurs et fumées se mélangent. Parfums de cuisine. Chaleur humaine. À côté d’inconnus, on se plaît à trinquer une bière à la main et à philosopher sur un rien. Installées sur des bancs de fortunes ou des cagettes à bouteille de bière, ces échoppes bricolées apportent un je ne sais quoi d’attrayant. Pas de doute possible, ces ambiances-là n’existent qu’en orient.

Ici, pas de bourgeoisie mal placée. Tout le monde est à la même enseigne, peu importe d’où l’on vient et qui l’on est. D’égal à égal, on partage mieux. Patrons et salariés se mettent à plaisanter en oubliant un tant soit peu leur statut respectif. Les rapports verticaux s’annulent sur l’horizontalité du comptoir ambulant. On se rapproche jusqu’à demain où chacun reprendra sa place bien sagement. Ici on apprend à fermer les yeux un court instant, mais l’important est de ne jamais oublier qui nous sommes afin de pouvoir les rouvrir le lendemain face à la réalité quotidienne . . . jusqu’au lendemain soir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *