Une cité millénaire

On 28 septembre 2016 by Angelo Di Genova

Aujourd’hui je vais vous parler d’une ancienne capitale impériale que tout le monde connaît, une ville historique qui a façonné le pays depuis de nombreux siècles et qui est aujourd’hui une des plus visitées au Japon.

Entree de temple

On ne compte plus ses temples qui se succèdent sans discontinuer dans certains quartiers. C’est ici que se trouve une des plus fortes concentrations de sites bouddhiques de tout le pays. Lieux de cultes mystérieux et apaisants que beaucoup de touristes occidentaux, parfois en mal de spiritualité, fantasment avant leur arrivée ici.

On a forcément des images qui nous marquent les esprits avec le bouddhisme, notamment ses moines.

Moine bouddhiste

Ou encore ses magnifiques statues.

Statue bouddhiste

Des pierres qui dépassent de la surface d’un étang vous invitent à traverser d’étroits chemins dans un jardin caché.

Jardin japonais

Quelques pas, et nous voilà devant une maison de thé.

maison-de-the

Mais n’oublions pas que la nuit joue aussi son rôle dans la spiritualité.

Temple illuminé

Les richesses bouddhistes sont nombreuses dans cette ville fondée autour de son palais impérial ancestral et dont les limites naturelles se dessinent avec les montagnes qui l’entourent presque totalement. Les sanctuaires ne sont pas en reste bien que nettement moins nombreux.

Torii-02

Les rues paisibles plantées de maisons traditionnelles donnent un cachet villageois à l’ensemble. On se croirait à la campagne parfois, mais avant tout ici, on effleure le Japon ancien. Mur de torchis recouvert de planche de bois usées par le temps.

Vieilles maisons

Homologue à notre vielle pierre européenne, ici le vieux bois n’est jamais très loin.

Vieille maison

Les tatamis apportent une fraîcheur agréable en été tandis qu’un jardin s’esquisse entre les Shoji. Quoi de plus esthétiquement japonais ?

Entre les shoji

Dans ces quartiers on peut admirer de vieux murs de terre.

Vieu mur

Qui n’apprécie pas ces tuiles délicates et ces pins taillés ?

quartier de temple

C’est ce Japon traditionnel qui résonne dans l’imaginaire collectif. Il est précieux, car parfois rare.

Temple de l'egalite

Je parle là d’une ville fascinante du Japon.

osaka

Vu comment j’ai tourné le texte (dont il est important de préciser que rien n’est mensonger d’ailleurs) certains auront peut-imaginé que je parlais de Kyoto. Désolé d’avoir tenté de vous piéger 🙂

Comme on s’attend à l’esthétisme et au summum du raffinement traditionnel à Kyoto, on a tendance à ne lui attribuer que des aspects historiques et touristiques ; ou encore à ne montrer de cette dernière que ses jolis coins, ses magnifiques temples et jardins, ses ruelles charmantes, tous très nombreux il est vrai. C’est le plus gros vivier de ces aspects du Japon, pas de doutes possibles.  Elle en est même la garante. C’est là où les Japonais eux-mêmes partent découvrir leur propre culture historique. Kyoto reste unique !

Mais tout comme il y a un Osaka dont on ne parle presque pas (celui cité plus haut), il y a un Kyoto dont on ne parle presque pas, dont l’urbanisme ressemble souvent à ce que l’on voit sur cette photo prise en plein coeur de la ville.

Urbanisme Kyoto-01

C’est une réalité comme une autre. À d’autres endroits, ça peut aussi ressembler à ça.

Urbanisme Kyoto-02

L’ami Geoffrey, qui fait des balades à Kyoto, avait d’ailleurs tweeté sur le sujet. Les réponses suite à son tweet sont sympas à lire ^^

Kyoto est une ville moderne avant tout.  Elle ne se réduit pas qu’à magnifiques temples, jardins et ruelles traditionnelles. Il ne faut pas oublier qu’elle possède de nombreuses industries, comme toutes les autres villes finalement. Elle a plusieurs visages, des plus charmants aux moins reluisants, à l’instar d’Osaka, qui n’est pas qu’une ville moderne, animée et joviale, mais pas très jolie et soi-disant sale. Osaka est bien plus complexe que ça.

La manière dont une ville va être traitée par les médias quels qu’ils soient conditionnent le futur voyageur. Kyoto a tellement cette image de tradition qui lui colle à la peau que certains sont convaincus qu’il n’y a que ces aspects-là à voir sur place, ce qui est faux.

Les villes sont comme les gens, elles possèdent de nombreuses facettes. Reste à venir sur place pour découvrir celles qu’on ne vous montre pas. Souvent, vous ne les trouverez que par vous-même, tant qu’autant de textes sur le Japon continueront à rester si souvent figés dans ces sempiternels carcans.

Je tiens à dire un grand bravo aux quelques bloggeurs qui proposent un vrai travail de fond et qui contribuent à faire bouger les choses.

Sinon, vous pouvez toujours faire appel au groupe Japon Safari pour voir les diverses facettes du pays. Et si vous comptez visiter Osaka, vous savez ce qu’il vous reste à faire ^^

__________

N’hésitez pas à commenter et partager l’article. Ça fait toujours plaisir 🙂
Suivez-moi sur
 Twitter, Facebook et Instagram

4 Responses to “Une cité millénaire”

  • Super article, personnellement je pensais qu’il s’agissait de Nara au début ! Je ne suis jamais allée à Osaka et ne connaissais en effet, à travers les articles lus ou les avis de personnes s’y étant rendues, que la facette « street art / gastronomie / parc d’attraction » de cette ville. Merci donc pour ce bel article qui donne envie de découvrir l’envers du décor touristique 🙂

    • Merci camille, content que ça te plaise et surtout que ça te donne envie d’aller voir plus loin.
      Quand tu parles de facette Street Art pour Osaka ça m’intéresse. J’en ai déjà parlé sur ce blog mais le Street Art est à un niveau tellement faible au Japon que ça m’étonne qu’on puisse le voir comme une facette d’une ville de ce pays. Tu connais des lieux que je ne connais pas, par hasard ? ^^
      Si tu peux m’en dire plus sur le fond de la pensée, j’en serais ravi 😀

  • Très bel article. A chaque fois que je lis un de vos articles sur Osaka, ça me donne très envie de découvrir sérieusement cette ville que je connais très mal. J’ai vraiment l’impression d’être passée à côté de quelque chose de superbe.
    Merci!

    • Merci !
      La ville d’Osaka mérite clairement un traitement plus favorable. Mais ce n’est pas la seule dans ce cas.

      La plupart des visiteurs Occidentaux passent à côté d’Osaka. Moi je présente divers aspects sur ce blog et dans mon travail. Je cherche à faire comprendre qu’elle ne se limite pas qu’à ce qu’on peut lire à son sujet. Il y a des coins très jolis, mais d’un point de vue « beauté historique et traditionnelle », elle ne fait clairement pas le poids avec Kyoto. Aucune ville de ce pays ne le fait d’ailleurs.
      Mon article servait simplement à montrer qu’il y a des petites touches très esthétiques aussi à Osaka. Ces touches sont souvent éparpillées, isolée et cachées mais elles existent 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *