Paradis de paille

Un espace géométrique fermé mais mouvant. Une lumière diffuse indirecte qui se propage délicatement dans toute la pièce. Des matières organiques et chaudes qui se suffisent à elles-mêmes. Un sol en paille de riz qui s’enfonce sous le poids de mon corps. Les pieds nus, on ressent le relief du tissage de la paille. C’est lisse lorsqu’on caresse les nattes dans le sens du tissage. C’est rugueux dans le sens contraire.

La plante des pieds ainsi posée sur la tatami, on se sent relié au sol, vivant, comme libéré de l’emprisonnement de nos chaussures quotidienne. Le pieds respire et ses terminaisons nerveuses semblent s’agiter à nouveau. On avait presque oublié qu’il existe tout un univers sous nos pieds.

Je marche jusqu’au Tokonoma, cet espace, le seul, dédié aux éléments décoratifs. Je me retourne pour apprécier le vide du lieu. Le bois qui inonde la pièce s’amuse à gémir parfois, comme s’il expirait une bouffée d’air pour mieux résister au poids des visiteurs.

Ici, les soucis, les problèmes ne rentrent pas. Je les laissent de l’autre côté des « Shoji », les portes coulissantes.

Je m’allonge et m’étend au coeur de la chambre dans la maison de ma famille d’adoption. Une faible odeur de paille vient s’inviter dans mes narines. Je ferme mes yeux et sens ma colonne vertébrale. Je sens mon corps et la dureté du plancher. Non, en fait, plus que les tatami, c’est la rigidité de mon corps que je ressens.

Une pièce japonaise « washitsu », on n’y rentre pas, on s’y baigne . . .

Qu'en pensez-vous ? Merci de laisser un commentaire.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

11 Comments
  • OsakaDavid
    18 septembre 2012

    Et c’est encore mieux quand les tatamis sont neufs… L’odeur, hmmm

    • Angelo
      18 septembre 2012

      Oui, quand les tatami sont encore presque vert, l’odeur est vraiment agréable ^^

  • OsakaDavid
    18 septembre 2012

    J’ai visité un appart la semaine dernière, refais à neuf (dans le quartier de Yamada (j’avais mis la photo sur twitter)).
    Tatami neuf, impeccable, hmm ^^

  • Will-uchan
    19 septembre 2012

    Comment décrire mieux les tatami …?

    J’ai eu du bol de pouvoir en acheter en France pour chez moi.
    C’est vrai que c’est bon l’été …

  • Seb
    20 septembre 2012

    Les tatamis que je possède sont sous mon futon …

    Ce récit m’a donné envie de les libérer, ne serait-ce que quelques minutes pour m’y allonger aussi et peut être même m’y baigner.

    • Angelo
      22 septembre 2012

      Oui, tu devrais de temps en temps en profiter directement. Le touché est si agréable 🙂

  • Audrey
    20 septembre 2012

    😀 …

  • vincent
    22 septembre 2012

    Très beau moment de poésie.
    Merci.

  • Béné
    27 septembre 2012

    Il n’y a rien de mieux qu’une washitsu.

    • Angelo
      27 septembre 2012

      J’adore aussi mais finalement peu de Japonais en veulent chez eux pour y vivre quotidiennement. C’est surtout une pièce spéciale pour certaines occasions.
      Ça les fait toujours marrer de voir un étranger apprécier une pièce qu’ils considèrent comme pas pratique du tout 🙂