Dotonbori, le poumon d’Osaka

On 20 janvier 2014 by Angelo Di Genova

Aussi étonnant que cela puisse paraître je n’ai encore jamais consacré un article complet sur Dotonbori. J’ai surtout essayé de montrer des images moins connues de la ville dans ces pages. Dotonbori est probablement le lieu le plus médiatisé de la capitale du Kansai, ce qui peut expliquer pourquoi je n’en ai pas forcément parlé jusqu’à aujourd’hui. Il n’en reste pas moins un des quartiers où je pose le plus mes pieds, surtout pour conclure une journée de balade à Osaka.

Pourquoi finir sur Dotonbori ? Car ce quartier de néons, de lanternes et d’odeurs s’échappant d’échoppes de Takoyaki fumantes, brûle de mille feux le soir. Bars, clubs, restaurants, magasins à n’en plus finir. Quelle abondance !

Dotonbori, c’est la facette la plus connue d’Osaka, qui est la ville populaire nippone par excellence. Cité généreuse, kitsch, un brin bourrue. À Dotonbori, le raffinement n’est pas la fond de commerce même s’il se trouve ça et là. Ici c’est surtout excessif et jouissif ! Du son, des couleurs, des gens et l’effervescence qui se mue en énergie.

Dotonbori, c’est aussi un symbole car on n’y trouve le vrai « Osaka Style ». Pas de simples néons ici. Dans ce quartier ils sont énormes, comme le fameux GlicoMan ! À l’instar du célèbre crabe géant du restaurant Kani Dôraku, les devantures des établissements sont ici en relief ; de véritables sculptures commerciales urbaines. On se croirait dans un parc d’attraction !

Cet aspect de la ville représente souvent le seul point de vue qu’on les voyageurs occidentaux sur Osaka, car les seules zones qu’ils visitent : celles des quartiers comme Dotonbori ou Shin-Sekai. Des lieux populaires, animés, pas forcément très entretenus où les rencontres sont parfois douteuses, à slalomer entre les rabatteurs de restos et une jeunesse enfermée dans son petit monde. Mais il est important de comprendre qu’Osaka ne se résume pas qu’à ça !

En tout cas, si pour vous le Japon c’est une envie de lumière, de lanternes, de vie, de bouffe et d’un patchwork coloré au sein de villes immenses et vivantes, qu’attendez-vous ? Dotonbori devrait être en tête de votre liste de visites au Japon !

3 Responses to “Dotonbori, le poumon d’Osaka”

  • Bonjour,

    Il s’agit en effet d’un quartier incontournable. J’aime beaucoup tes clichés, comme d’habitude. Surtout le deuxième, avec cette belle ambiance. J’imagine que tu as pris cette photo à l’aube ?

    C’est vrai que l’on trouve de bons plats dans le coin (j’y ai mangé un des meilleurs okonomiyaki). C’est aussi là que l’on voit nombre de policiers en patrouille et qu’il est conseillé aux photographes de se montrer discrets dans certaines ruelles adjacentes…

    Tu es déjà allé au Shôchiku-za ?

Trackbacks & Pings

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *