Le Japan Rail Pass c’est pas automatique

On 19 juin 2013 by Angelo Di Genova

L’industrie touristique de masse a réussi (volontairement ou pas) à imposer dans la tête des gens un séjour standard au Japon comprenant Tokyo, Hakone et Kyoto tout en imprimant dans la conscience, comme un réflexe, la prise d’un Japan Rail Pass qui se rentabilise à peine avec le-dit itinéraire.

J’écris donc cet article pour souligner un point qui me semble important : le Japan Rail Pass, c’est comme les antibiotiques, c’est pas automatique ! 🙂

Il serait dommage en effet de partir au Japon sans profiter de ce Pass couvrant le réseau de chemin de fer de la compagnie JR. Mais, j’ai l’impression que la prise du JRP n’est parfois pas réfléchie par certains, qui se font parfois avoir finalement. Il faut procéder de la manière inverse. D’abord on réfléchit à ce que l’on veut voir et ensuite on calcule si le Japan Rail Pass se rentabilise.

Et pour calculer et simuler votre itinéraire en train, votre meilleur ami se nomme Hyperdia.

Je rappelle plusieurs points :

Un seul transfert entre Tokyo et Kyoto/Osaka ne permet pas de rentabiliser un Japan Rail Pass de 7 jours.

La compagnie JR n’est pas la seule au Japon. Si elle est la seule à proposer les transferts en Shinkansen ainsi que les meilleurs moyens pour faire de longues distances, elle ne règne pas en maître partout. Il est souvent plus facile de rayonner dans une région donnée avec des compagnies locales, souvent moins chères.

Hakone n’est pas l’étape qui va véritablement rentabiliser votre Japan Rail Pass. Hakone (que je ne conseille pas tellement d’ailleurs) est un lieu dominé par la compagnie Odakyu. Cette dernière propose des pass de plusieurs jours comprenant tous les systèmes de transports dans la région (bus, train, etc) et ce, au départ notamment de Shinjuku. Hakone peut aisément être visité en 2 jours depuis Tokyo en laissant ses gros bagages à son hôtel dans la capitale.

Les bus de nuit sont vraiment bons marchés au Japon. Vous pouvez rejoindre Tokyo et Osaka pour environ 5000¥

La solution la moins chère pour relier l’aéroport de Narita à Tokyo n’est pas proposé par JR mais par la compagnie Keisei. En revanche, il n’est pas toujours pratique de se déplacer dans Tokyo avec les grosses valises pour rejoindre Nippori ou Ueno, seules gares où part le Skyliner de Keisei. Donc, en fonction de la position géographique de votre hôtel ou pour les petits budgets, Keisei s’avèrent être la meilleure solution.

EDIT : depuis, JR semble avoir rectifié le tir avec un prix largement à la baisse pour les touristes qui prennent le train Narita Express

De Namba à Osaka, vers l’aéroport du Kansai, la solution la plus rapide et la moins chère n’est pas proposé par JR mais par la compagnie Nankai. Et en plus, le train Rapi:t est assez original.

La compagnie Nankai est aussi celle qui domine et dirige tous les transports du Mont Koya. Aller à ce mont avec JR, c’est cher, long, fastidieux et quoi qu’il arrive, il faudra prendre du Nankai pour atteindre le sommet.

La compagnie Hankyu relie le coeur de Kyoto (Shijo-Kawaramachi) à Osaka en 45 minutes pour seulement 390¥. C’est la compagnie emblématique du Kansai !

Pour finir avec le Kansai, il faut savoir qu’il existe le Kansai Thru Pass, un pass illimité de plusieurs jours dans le Kansai comprenant toutes les compagnies (métro, Bus, train) sauf JR ! C’est un bon moyen de se déplacer entre les villes de cette région tout en profitant des métros et bus qui sont, le plus souvent, les meilleurs moyens pour se déplacer à l’intérieur des villes, n’en déplaise à JR.

Le but de cet article est seulement d’ouvrir les yeux sur le côté parfois trop systématique qui flotte avec le JRP et de prendre un certain recul. Mais qu’on ne s’y m’éprenne pas ! J’ai été moi-même un gros consommateur de Japan Rail Pass par le passé et je pense que c’est un vraie chance offerte pour voyager au Japon. Faites seulement bien attention à ne pas sortir le portefeuille trop vite.

Dernier point :
Faire des centaines de kilomètres de ville en ville, c’est bien. Mais explorer une région en profondeur, c’est très sympa aussi. Il y a des choses à voir partout au Japon ! Et dans le cadre d’un second voyage, il peut être judicieux de changer la manière de fonctionner. En ce sens, n’oubliez pas que la location de voiture au Japon vous ouvre des perspectives fantastiques que le train ne pourra jamais vous offrir.

26 Responses to “Le Japan Rail Pass c’est pas automatique”

  • Ah ! Ça fait plaisir de voir un article insistant sur le fait que le JR Pass n’est pas forcément indispensable pour un voyage au Japon. J’avoue par contre avoir été surpris de voir que le pass de 7 jours n’était pas rentabilisé par un aller/retour Tokyo/Kyoto : je serai prêt à parier qu’à une époque c’était le cas (à quelques centaines de yen près tout du moins). Il y a maintenant un sacré écart ! Les prix ont-ils flambé à ce point-là ?? @_@

    Comme toi à ce que j’en comprends, je suis toujours un peu surpris par ces personnes qui ont pris un JRP simplement parce que c’est une « bonne affaire » et qui se retrouvent, parfois inconsciemment, à modeler leur voyage autour de l’utilisation du JRP (envie frénétique de le rentabiliser au maximum) alors que ce devrait être le contraire comme tu le précises si bien.

    Si je puis me permettre, j’ajouterai être aussi très étonné de voir que beaucoup de personnes font leur calcul sans penser un seul instant que, non, il n’y a pas que le shinkansen pour se déplacer au Japon. Et si on enlève le bullet train nippon de l’équation, quel que soit l’itinéraire qu’on a prévu, un JRP a quand même beaucoup moins de chance d’être rentabilisé…

    Et les alternatives ne manquent pas. Sur ce fameux trajet Tokyo/Kyoto par exemple, il y a les bus de nuit qui font la route pour environ (les prix sont très variables) la moitié du prix du shinkansen. Sans compter qu’on économise une nuit d’hôtel. Autre possibilité en période de vacances scolaires, le Seishun 18 Kippu permet également de faire le trajet de nuit, en train cette cois-ci, pour environ 2 800 yen : là aussi vous économisez la nuit d’hôtel, mais en plus vous pouvez continuer à prendre des trains JR locaux toute la journée jusqu’à minuit sans autre supplément (mon p’tit guide sur la question : http://wp.me/p3eAeX-q 😉 ). Difficile de faire moins cher et l’expérience vaut tout autant le coup (voire plus…) que de prendre le shinkansen.

    Alors oui, on va me parler de confort, du plaisir de prendre le shinkansen : je ne peux qu’être d’accord mais voir des backpackeurs qui te disent qu’ils ont un budget serré, qu’ils dorment dans des dortoirs ou guest house pour économiser mais qu’ils ont pris le JRP, moi, ça me choque ! Avec tout l’argent qu’on peut ne pas dépenser en se passant de shinkansen et de JRP, il y a de quoi se faire plaisir au niveau culinaire et logement (pour certaines nuits au moins), ce qui me paraît quand même vachement plus sympa et important dans un voyage que de pouvoir dire en rentrant « Nous aussi, on a utilisé le JRP. ». 😉

    • Merci pour ce long commentaire et ses nombreuses infos.
      J’ai effectivement fait une erreur, corrigée depuis. Un trajet simple ne permet pas de rentabiliser un JRP de 7 jours.

      J’ai testé le Seishun 18 kippu en 2007 et c’était sympa ! Il faut prendre son temps mais on vit de belles choses. Merci d’en parler.

  • Lors de mon dernier voyage (qui commence à remonter maintenant puisque c’était en octobre 2010 … déjà ….), nous avons pris le partie de découvrir en profondeur la région du Kansai pendant 15 jours. Exit donc le JR Pass de fait mais nous n’avons finalement pris aucun pass et géré chaque trajet individuellement (avec un Pass tout de même pour Koya San).

    Finalement, on en a eu pour bcp moins cher (notamment avec les one day city bus de Kyoto à 500 yen) et la Nankai pour rejoindre Osaka pour moins de 400 yens.

    Le gros avantage dans tout ça, c’est le choix. On regarde les prix mais aussi la localisation des gares car souvent, les lignes privées sont plus proches des sites que l’on veut visiter (comme Nara par exemple). On est donc pas limiter ou obliger de faire un trajet supplémentaires (souvent pas compris dans le Pass) pour se rendre à la gare JR de départ (ce qui fait aussi économiser des sous).

    Et puis, sans Pass, on fait aussi ce que l’on veut. Si on a pas envie de faire quelque chose (car le temps ne s’y prête pas par exemple), et bien on peut changer immédiatement son planning sans se dire qu’on perd de l’argent … et ça, ce n’est pas négligeable.

    Après, avant d’avoir fait ce choix, on a bien vérifier le prix de chaque connexion et la localisation des gares pour le comparer au prix d’un Pass.

    Je ne sais pas quand se fera mon prochain voyage mais il y a fort à parier que le kansai sera encore une fois au programme car en 15 jours, j’ai à peine effleuré le cœur de cette région (et puis j’ai Osaka à vraiment découvrir avec un Osaka Safari)

    Content de te revoir ici (même si on te suit sur Japon 365)

    Seb

    • Très bonnes remarques !
      Et bien entendu, je ne peux que t’inviter à continuer d’explorer la richissime région du Kansai, bien qu’il y ait plein d’autres coins très sympas dans le pays.
      Et pour le Osaka Safari, je t’attends impatiemment 🙂

  • A noter aussi un de nos collègues à tous les 2 à la fac qui a fait le Japon en mobylette.
    Ca doit être génial ça.

    • Oui c’est sûr !
      Effectivement si on élargit les méthodes, on peut ajouter le voyage à pieds ou en vélo par exemple. Ça doit aussi être super à faire. Perso, j’ai bien envie de tenter un jour un périple à pieds 🙂

  • J’appuie à 100% ton article!! Le JRP dans le Kansai est vraiment un gâchi de temps (et d’argent donc) lorsque l’on est en voyage!

    Nous, on a fait 2 annnées de suite avec le JRP, on en a bien profité pour faire du nord au sud. Mais on le refera plus car pour rentabiliser ce passe qui valait cher à l’époque, il fallait courir d’une ville à l’autre…

    Mais avec le recul, si je prends beaucoup les lignes de compagnies privées aujd’hui, c’est parce que je sais qu’elles existent et que je comprends le système. Lors d’un 1er voyage au Japon, ce n’est pas du tout évident et qui plus est, on n’est pas au fait de tout ce système (à comparer avec la France qui n’a pratiquement que la SNCF qui opère sur les rails).

    Je comprends mieux pourquoi le JRP est une option très simple lorsque l’on a peu de temps et que l’on ne maîtrise pas le système de transports très très complexe au Japon…

    • Tu soulignes à juste titre l’importance de la compréhension du système de transport japonais (complexe de prime abord mais très logique). Le JRP permet de simplifier beaucoup de choses. C’est un confort en soi, bien que ce ne soit pas toujours la meilleure solution, surtout dans le Kansai 🙂

  • Bonjour,

    Cet article est intéressant et je suis d’accord avec l’essentiel. Pour ma part, je n’utilise que très rarement JR, car les stations ne m’arrangent pas du tout. Mais cela je ne généralise pas.

    En revanche, je ne vois pas pourquoi Hankyu serait la « compagnie emblématique du Kansai » ? Déjà, aucune compagnie (sauf JR, je crois) ne dessert toutes les préfectures du Kansai. Parmi Kintetsu, Hankyu, Hanshin, Nankai, etc., aucune n’est « emblématique » à mon sens. S’il devait absolument exister une ligne « emblématique », il s’agirait plutôt de Kintestsu (« Kin », de « Kinki-chihô »).

    • Bonjour,
      Merci pour ce commentaire. Pour répondre à votre question, Hankyu n’est pas emblématique parce qu’elle dessert ou non toutes les préfectures du Kansai, mais parce qu’elle a influencé tout le fonctionnement du chemin de fer dans les années 20. Presque tous les standards de base des gares et des activités des compagnies ferroviaires Japonaises ont été inventés par Hankyu et son génial directeur d’alors. Ce qui en fait même une compagnie historique à l’échelle nationale.
      Hankyu est aussi emblématique par ses couleurs, ses trains, son style et son impact dans les 3 plus grandes villes de la région : Kobe, Osaka et Kyoto.
      Mais j’avoue que ce n’est pas sur un point géographique qu’elle peut être désignée comme emblématique.

      • Merci beaucoup pour ces précisions, très intéressantes.

        Par ailleurs, j’ai remarqué à plusieurs reprises que les employés de Hankyu ne saluent pas ou baissent rapidement la tête alors que ceux de Kintetsu se courbent de manière importante lorsqu’ils entrent et sortent des voitures. Avez-vous relevé la même différence de comportement ?

        • Se baisser lorsqu’on entre et sort des wagons est une pratique courante au Japon mais pas systématique. Kintetsu comme souvent JR le pratique. D’autres compagnies le font aussi. J’avoue que pour Hankyu je n’ai jamais porté attention à ce détail.

  • Vraiment contente de lire cet article.

    Étant en train de préparer mon voyage au Japon, j’ai bien remarqué que le JR Pass n’était pas aussi indispensable qu’on veut bien nous laisser penser. Vu son prix, je me suis pas jetée dessus.
    Généralement, les autre sites passent très vite sur la question alors qu’il faut vraiment voir selon l’itinéraire qu’on a choisi et selon ce que proposent les autres compagnies.

  • Bonjour Angelo
    je viens de découvrir ton site par hasard et je suis super contente.Les infos et les conseils sont top

    Moi je prépare un voyage d’un mois en avril 2015 au Japon et je vais bcp me servir du site.

    A bientôt certainement
    blandine (paris)

  • Bonjour,
    je m appretre a voyager pendant 3 mois dans tout tout le Japon. Dans ce post vous n’evoquez pas les transports dans Hokkaido ou le tohoku…est ce que vous avez des pistes a me donner? merci, laura (ps: je ne suis pas eligible pour le JRP)

  • Super article ! On est épris de liberté et le jrp pour nous nous impose trop de règle et même compliqué quand on sort des sentiers battu . On a même constaté lors de notre voyage en octobre 2014 que tous les trains n’était pas sur hyperdia et sans le vouloir on a fait de sérieuse economie qui va nous servir pour le Kansai en 2016.
    J’en profite pour te féliciter pour ton blog tu m’as donner envie de découvrir plus Osaka avec certainement 1 journée supplementaire pour faire un safari photo.

  • bonjour
    Super un article effectivement!
    mais comme précisé plus haut dans les commentaires, quand c’est la 1ere fois que l’on va au japon on est un peu perdu face au fonctionnements des transports.
    J’avoue être perdu face à la diversité de l’offre.
    Je vais devoir faire le trajet Tokyo > kawaguchiko > Kyoto > Nara > Osaka
    je pensais prendre le JRP passe.
    Mais après avoir lu ton article le Kansai pass semble plus intéressant, enfin je crois…
    le seul hic c’est qu’il faut l’acheter à l’aéroport du Kansai et je n’y vais pas. Est ce bien cela?
    existe t il une autre alternative pour se le procurer ailleurs qu’à l’aéroport du Kansai?
    Merci
    Julie

    • Alors désolé d’avoir autant tardé à répondre.
      La Japan Rail Pass est une bonne option, qui apporte du confort et permet de moins sa casser la tête, mais ce n’est pas toujours le plus rentable. Il faut donc tout calculer. Une fois dans le Kansai, le Kansai Thru Pass est pratique mais en dehors, il ne sert à rien. Donc tout dépend des itinéraires et du temps passé dans la région.

      Voici tous les endroits où acheter le Kansai Thru Pass : http://www.surutto.com/tickets/kansai_thru_english02.html

      Bon voyage !

  • Oui, comme tu le dis si bien, le JR Pass ce n’est pas automatique.
    Par contre, et je pense que beaucoup font cette erreur de se limiter uniquement à l’aspect pécunier, le JR Pass offre un peu plus qu’une simple économie financière. Le confort de pouvoir prendre le train, sans trop de prise de tête, la possibilité de se déplacer plus vite (notamment comparé aux bus), ….
    Je pense que le JR Pass peut être une belle opportunité mais pas pour tous. Il faut analyser en fonction de son budget mais aussi du temps à disposition et des sacrifices que l’on est prêt à réaliser.

    • Tu as parfaitement raison. C’est un aspect que j’ai peut-être oublié de préciser.
      C’est effectivement très confortable. De toute façon ce pass est génial, il faut juste éviter de le prendre systématiquement sans réfléchir un peu avant. C’était le but de mon article.
      Merci pour ton commentaire qui apporte une dimension supplémentaire.

  • Bonjour, merci pour cet article ! Petite question peut-etre stupide : est-il possible de voyager à bord des lignes Japan Railway sans JR Pass ?
    Merci beaucoup

    • Bonjour,
      Les touristes au Japon peuvent prendre tous les trains JR sans le JRPass. Le JRPass est un pass pour les touristes qui leur permet de faire d’éventuelles économies en fonction de leur parcours. Sans le Pass, aucun souci pour voyager librement. C’est même avec le Pass qu’il faut être conscient que tous les Shinkansen ne peuvent être prit ^^

  • tout à fait d’accord !
    nous avons voyagé avec des enfants en bus en avril 2017
    Tokyo-Matsumoto-kyoto-nara-osaka : budget hors transferts aeroports : 70 euros par adultes !

    merci encore pour les infos !!!
    julie

  • Concernant lesJRPass je suis d’accord qu’ils ne sont pas forcément un bon plan de transport auJapon
    Je les ai acheté plusieurs fois en venant visiter le japon et je ne les pas rentabilisé
    Cette fois ci pas de JRpass et on a essayé aussi les autres compagnies de trains et bus , et c’est tout aussi bien
    Je découvre votre site , trés sympa et donne envie de continuer à visiter Osaka
    Merci
    Claire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *