Kotohira & le sanctuaire Konpira

On 30 janvier 2010 by Angelo Di Genova

Kotohira est une petite ville connue surtout pour son complexe de temples nommés Konpira-san.
Konpira est proche du chemin de pèlerinage bouddhiste des 88 temples de Shikoku. Pas étonnant de croiser certains visiteurs ayant une ferveur peu habituelle. Car bien que le Konpira soit un sanctuaire shinto, il y a des touches bouddhiste ça et là.

Konpira est aussi connu pour ses nombreuses marches : 1368 pour atteindre l’enceinte principale du complexe situé en hauteur. En effet, l’originalité du lieu réside dans le fait que Kompira est à flanc de montagne. C’est une visite et en même temps une ascension.

La spécialité de la région de Kagawa étant les sanuki udon, rien de tel donc que d’en déguster dans une des nombreuses échoppes de la ville avant de tenter la montée.

Escaliers centenaires. Nature préservée. Vaste vallée s’ouvrant au fur et à mesure que l’on monte. Temples très charmants. Quelques porteurs tentent d’inciter les plus fainéants à monter dans leurs palanquins. Les lieux sont marquants. Les matériaux ont la valeur de l’âge.

Une autre originalité de Konpira est d’être reliée à la mer dans son culte en vénérant la divinité gardienne des transports maritimes et des dangers de la mer. En pleine montagne, des éléments du monde marin se trouvent çà et là, tels un gouvernail ou des tableaux représentant des bateaux, voir des sous-marins.

Après 1368 marches et beaucoup de sueurs, on atteint l’enceinte principale d’où l’on peut admirer la région depuis une hauteur d’environ 500 mètres. Des montagnes, des collines, des champs, des villages épars, la mer intérieure et son incroyable pont Seto-Ohashi long de plus de 13km. C’est le plus long pont à 2 étages du monde.

Beaucoup n’ont pas le courage de gravir les marches car le chiffre de 1368 fait peur, mais finalement, ce n’est pas si difficile que ça. Il est même possible de gravir encore 500 marches pour rejoindre le point le plus haut du complexe. Peu de personnes vont jusque-là et c’est justement ce qui rend agréable cette ascension supplémentaire.

Les rayons du soleil tranchent les arbres à l’horizontale. La fraîcheur de la nature se fait plus forte. Le silence gagne les lieux. À travers la végétation, on aperçoit de temps en temps la vallée.  Un véritable repos en solitaire. Le seul point d’ombre vient des genoux qui commencent à faiblir à force de descendre sous le poids du corps emporté vers le bas. Mais, peu importe. Il faut parfois faire des efforts pour être récompensé de vivre des instants uniques.

8 Responses to “Kotohira & le sanctuaire Konpira”

  • On s’est fait avoir, on a mangé des kitsune udon :/ Enfin, je crois. Tout se brouille dans mes souvenirs…Confondant Koya san et Konpira san. Mais je me souviens que, comme toi, on a gravé les dernières marches, un peu déçus de ne pas en avoir…enore plus!! C’était magnifique quand-même.

    • Oui, comme toi, j’ai beaucoup aimé ce lieu. Enfin, si on parle bien du même ^^
      L’ascension est super. La descente se sens plus dans les genoux par contre, mais c’est à faire !

    • Ne t’inquiète pas, tu ne t’es pas faite « avoir ».
      Le « Sanuki Udon » est un type de Udon. Le Udon de Sanuki quoi (Sanuki c’est l’ancien nom de Kagawa). C’est-à-dire le Udon épais par oppositon à des Udon plus fins qui viennent d’ailleurs.
      Le « Kitsune Udon » c’est un plat de Udon (qui peut être fait avec n’importe quel Udon, Sanuki ou autre). C’est à dire du Udon avec un morceau de Kitsune (non, pas du renard, un morceau de tofu frit) 🙂

  • Superbes photos. Un jour il faudra que j’y aille quand il fait soleil (je ne sais pas pourquoi à chaque fois que j’y fais le temps est couvert sinon pluvieux, peut-être parce que quand j’ai du temps pour me balader et qu’il fait soleil je vais sur les îles 🙂 )

    Sinon, je me permets quelques corrections. 🙂

    Konpira-san ne fait pas partie du Pèlerinage de Shikoku. Comme tu l’as noté, nous sommes ici dans un sanctuaire shinto (avec certes un temple bouddhiste caché au milieu). Le Pèlerinage des 88 Temples est un pèlerinage bouddhiste (et presque exclusivement Shingon). Maintenant il n’est pas impossible que des pèlerins venant de loin fasse le détour pour visiter Konpira. À noter aussi le « célèbre » faux pèlerin et vrai SDF qui fait souvent la manche dans les escaliers (juste avant l’entrée officielle du sanctuaire).

    De plus, les 1368 marches, c’est pour aller au sommet. Le sanctuaire principal (celui avec la plateforme d’observation et les « reliques » dédiées à la mer) est à 780 marches environ.
    Les deux « moitiés » sont très différentes comme tu le sais. La première se fait facilement, entourés de sanctuaires, de statues, de lanternes.
    La deuxième, il y a moins de monde, moins de choses, mais on est au coeur de la nature. 🙂

    • Merci à toi pour toutes ces corrections concernant le Konpira.
      Je pense qu’effectivement, pas mal de pèlerins font le détour par ici parce que ça vaut le coup.

  • Merci pour toutes ses infos, mais au final il faut compter combien de temps pour faire l’aller-retour?

  • en allant tout haut bien sur 🙂

    • Ça dépend vraiment de ton rythme. Est-ce que tu prends des photos ou non, profites des lieux calmement ou non.
      C’était il y a un moment donc je ne souviens pas spécialement de la durée mais ça m’a prit plusieurs heures.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *