Le quartier de Shinsekai

On 4 juillet 2010 by Angelo Di Genova

Charme désuet. Voilà comment décrire Shinsekai, un quartier exceptionnel d’Osaka. Son histoire part d’une envie simple. Créer un Nouveau Monde d’où son nom : Shin pour nouveau, Sekai pour monde.

Crée en 1912 mais développé dans les années 60 à l’heure où le pays se relevait des désastres de la guerre, Shinsekai devait incarner le renouveau, la renaissance de la joie de vivre.
Aujourd’hui, le quartier a vieilli ; ce qui lui confère une âme surannée toute particulière. C’est kitch. Ultra kitch. C’est coloré, animé et à mille lieues de l’ambiance de nos villes européennes.

Représenté par une souriante icône nommée Billiken et par la Tsutenkaku, une tour en métal pas franchement très jolie mais qui fait partie du décor.

Le quartier côtoie une zone de la ville qui a toujours été une des plus pauvres de tout le pays. Considéré par les Japonais comme peu fréquentables, voir pas sûre, pour nous autres occidentaux, rien de bien méchant. Quelques clochards, des marchands ambulants et des commerçants de contrefaçons.

Shinsekai est aussi connu pour fournir énormément de restaurants spécialisés dans les kushi-katsu, des brochettes panées très savoureuses.

Le fameux fugu est aussi de la partie dans quelques restaurants ainsi qu’une sorte de tortue soi-disant très bonne pour la santé, nommé Suppon.
Un parc d’attractions abandonné côtoie le Spa World, le plus grand complexe de bains thermaux du monde.
Des joueurs de Go à la retraite côtoient de jeunes couples venus se promener dans le quartier.

Shinsekai n’a pas d’égal au Japon. Un lieu particulier, populaire et incroyablement immersif. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *