Ces photos qui dorment

On 28 mars 2017 by Angelo Di Genova

Ce blog a des périodes d’hibernation. J’en suis sincèrement désolé. Mais ne vous inquiétez pas, le printemps revient toujours toquer aux portes de l’hiver.

Il n’y a pas que le blog qui hiberne, beaucoup de mes photos également. C’est un classique pour tous les photographes j’imagine. De nombreux clichés, peu de visibles et des ratés.

Ces photos dans les bras de Morphée, il y en a tant ! Elles attendent patiemment leur passage sous les projecteurs. Arrivera-t-il ? Depuis mes premières explorations nippones j’en ai emmagasiné tellement ! Je viens les voir de temps en temps, les bichonner, leur refaire une beauté pour qu’elles tiennent le coup avant de refermer le coffre où elles sont entassées.

Elles pleurent parfois alors je viens voir ce qui se passe. Elles me disent que personne ne les regarde. Qu’elles n’ont pas été créées pour mourir d’ennui au fond d’un dossier. Elles ont un destin, celui d’être partagé. Elles témoignent d’un lieu, d’un moment figé, d’un regard de l’instant, d’une sensibilité du photographe à la seconde où elles lui sont apparues.

La vie est un théâtre sans entracte où la pause n’est possible qu’avec un appareil photo.

Quelles valeurs ont ces photos ? Comment peut faire un photographe pour savoir si telle photo est digne d’intérêt ? Comment être sûr que quelqu’un se souciera de les regarder, mais surtout, de les apprécier à leur juste valeur ?

Je les classe, cherche une thématique pour les relier, parfois en vain. Manque de temps, manque d’inspiration. On se dit que quitte à les réunir ensemble pour les montrer autant le faire correctement. Seulement parfois, on ne peut pas réaliser tout ce que l’on a en tête. Il y a des priorités dans la vie et la préciosité du temps rend difficile l’accomplissement des innombrables idées qui germent dans notre esprit à chaque seconde. 

Quelquefois on se demande, pourquoi faire tout ça ? Pourquoi bloguer ? Pourquoi écrire toutes ces choses ? Pour qui ? Pour quelles raisons ? 

Mais si tu réfléchis trop c’est fini ! Il faut parfois avancer tête baissée, sans se mettre de pression. J’aime suivre mon instinct et les chemins qu’il me dicte passent souvent par ici. Ce blog est un fil rouge de ma vie. Une « oeuvre » qui s’agrandit au fur et à mesure que le temps passe.

Alors j’attrape quelques photos laissées de côté, les prend virtuellement dans mes mains pour vous les montrer ici. Il y en a des milliers d’autres qui dorment encore et que j’entends parfois crier de désespoir. À moins que vous aussi vous les entendiez ? C’est possible, car elles ont besoin de vous. Elles veulent se montrer et que vous posiez le regard sur elles, petites poupées de pixels.

Merci d’être venu dans cette pièce pour les rencontrer aujourd’hui. Je crois que vous avez fait des heureuses ^^

__________

N’hésitez pas à commenter et partager l’article. Ça fait toujours plaisir 🙂
Suivez-moi sur TwitterFacebook et Instagram

6 Responses to “Ces photos qui dorment”

  • Il est clair que le manque d’inspiration bloque la machine. Ca doit arriver à tout le monde de temps à autre. Perte de motivation, travail immense à surmonter, manque de temps, désintérêt pur et simple… il y a beaucoup de raisons possible. ^^

    Pour ma part j’ai perdu mon rythme de publication en 2015, puis un voyage a suffi à regonfler mon réservoir de motivation ! Ce qui m’use de temps en temps c’est l’ampleur de la tâche (trop de photos à traiter et d’articles à prévoir, le stress supplante alors le plaisir).

    Ce n’est pas facile de conserver tout le temps un état d’esprit positif et clair. Mais des fois l’étincelle de l’inspiration se ravive d’un rien puis la créativité repart.

    Bon retour. 🙂

    • Merci Matthieu,
      Content de te voir commenter ici.
      C’est clair qu’il y a des hauts et des bas. Moi je suis toujours motivé mais je manque simplement de temps.
      J’ai divers articles en programmation. On verra ce que ça donne.
      Je te souhaite de rester motiver ^^

  • Aaah les photos en retards !!!! Toutes une histoires à elles seules.

    Les sauvegarder sur d’autres supports c’est déjà un bon point. Même ça je n’arrive pas à le faire. Comme toi je ne voudrais que sauvegarder celles qui me plaisent vraiment. Les autres …

    Pourquoi ne pas essayer de soumettre celles qui te posent « problème » à, disons, un vote de tes lecteurs ?

    Bonne continuation.

    • Ouais, y a trop de photos qui restent sécrètent. Difficile de leur donner une visibilité à toutes.
      Sinon, je vois que tu es entré vraiment concrètement dans le sujet ^^ Mon article c’est plus une manière de leur rendre hommage que de trouver une solution.
      Ton idée n’est pas bête en tout cas. Je garde ça dans le coin de la tête si besoin est. Sait-on jamais 😉

  • Photos remarquables. Tu as vraiment un œil de photographe. C’est rare.

    Elle méritent vraiment d’être vues, les petites poupées de pixels ! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *